Douce France-2ème Étape- La Bourgogne-Domaine Tollot-Beaut

Grégory et moi sommes nés en Bourgogne et nous affectionnons particulièrement les vins de cette région. Chorey-les-Beaunes et la famille Tollot sont des étendards de la région depuis de nombreuses générations. Toutes les appellations sont réalisés avec finesse, au point que des clients vantaient récemment  un millésime 1982 que la famille Tollot ne concevait pas pour la garde!
C’est avec beaucoup d’émotions que nous avons pénétré les entrailles du Domaine familial Tollot-Beaut et reçu le vibrant témoignage du sérieux de cette famille.
La grande connaissance du vin transmise en héritage depuis des générations est d’une incroyable richesse. Les caves de la révolution respirent une fabuleuse odeur venue d’un autre temps.
Nathalie Tollot, nous a fait la visite et exposé la fragilité extrême de l’équilibre nécessaire à ses vins.
Le soucis du détails est omniprésent. Tout ici est exceptionnel, mais aussi soumit à un climat de plus en plus capricieux. Les grêles de Pommard montrent bien comment mère nature peut être dévastatrice.
Le récent reportage Vino Business faisant état d’une inflation sur le prix de l’hectare met le focus sur Bordeaux. Pourtant un hectare d’Aloxe-Corton vaut 1 million d’Euros, certes on est pas à 4 millions comme dans la région des Petrus ou Cheval-Blanc… L’acquisition cette semaine, d’un PDG de la silicone valley à Pommard prouve bien que les investisseurs étrangers commencent à s’intéresser à cette région.
http://www.france24.com/fr/20140918-chateau-pommard-vin-rachat-michael-baum-silicon-valley-viticulture-technologie-founder/
Si bien que les familles ont du mal à envisager l’avenir et la transmission de leur héritage face à la pression des fond de pensions, assureurs, LVMH ou étrangers fortunés.
Si dans les caves, les canicules sont maitrisées par des systèmes de réfrigération à air soufflé, on ne peut  pas maîtriser tous les paramètres sur la vigne. Un phénomène climatique récent tel que l’augmentation trop rapide de la température (de 10 à 32°C en 24h) peut complètement brûler le raisin.
Du fruit à la bouteille, ce nectar est fragile.
La cave la plus naturelle, sans système de réfrigération, était le 27 juillet, d’après nos relevés, tout à fait conforme à notre modèle mathématique pour la Bourgogne.
L’humidité y est abondante à un niveau d’environ 90% et les champignons présents sur les murs en sont la preuve.
Nous remercions Nathalie Tollot pour sa disponibilité en période d’inventaire et la générosité du partage de sa vision de l’industrie. L’UNESCO qui se penche sur la protection des climats de Bourgogne, devrait également protéger les familles qui les font vivre depuis des générations.

Épuisé mais à surveiller à la SAQ :
http://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/domaine-tollot-beaut-aloxe-corton-premier-cru-les-vercots-2010/11473575

By Franck Boulbès, #winelover and #wine #cellar expert
CEO of Cellier Domesticus
https://ca.linkedin.com/in/franckboulbes
www.cellierdomesticus.ca
This post is my individual opinion and does not necessarily represent Cellier Domesticus and I am not being paid by any other company to promote any products in my posts.

Publicités

Le potentiel de garde, l’apogée ???

Peu connu ici au Québec et pourtant vieux comme le vieux monde, seul le vin Jaune aurait une apogée à 200 ans et plus?


Par exemple, achetée pour la boire, par un antiquaire du vin , cette 1774 de vin jaune du Jura.
L’exemplaire s’est vendu plus de 57 000 Euros en 2011 :

source : http://www.confrerie-royal-vin-jaune.fr/Mystn-rieux-vin-jaune-17.html

Pour les autres vins, c’est très variable, suivant la région, le vigneron et même le millésime. 
En fait seulement quelques vignobles d’exception permettent une longue garde, dix ans et plus.
Vous pouvez vous fier à l’indication sur l’étiquette, les conseils des revues spécialisées ou encore des applications iphone qui peuvent vous éclairer sur la durée de garde optimale.
Le vin on le garde jusqu’au moment de son apogée, soit le moment ou le vin s’est totalement ouvert.
Ensuite il va plafonner pour enfin atteindre son déclin. On vient de dépasser la date de consommation.
Cela étant dit, le vin reste bon, mais sa pleine saveur décline.

C’est juste dommage!

 source : http://www.le-vin-pas-a-pas.com/comment-savoir-si-un-vin-peut-vieillir/


Ce n’est pas qu’une question d’experts, vous découvrirez le goût de cette pourriture noble qui change les saveurs… Suivant votre affinité allez-y pour les rouges, les blancs ou les bulles.

Pour finir je vous laisse sur des bulles consommées en novembre tout simplement sublimes. Le Champagne millésimé est une valeur sure concernant la garde pour quelques années au moins :



Autres ressources :

Boutique Bernard Magrez




http://www.toutlevin.com/constituer-sa-cave/quel-budget-pour-votre-cave


http://www.opusvins.com/vin-cave.html