Les vins du Portugal.

Les vins du Portugal.

Isolé aux confins de l’Europe et confronté aux vents de l’Atlantique, ce dernier a forgé mon caractère. Ma gastronomie ne se résume pas qu’à la morue salée, ou aux sardines  grillées.

Et le vin dans tout cela ? Grâce aux conquistadors et les nombreuses voies maritimes, cela m’a permis de dominer et conquérir le monde, aussi bien sur le vieux continent que le nouveau. Dans le passé, j’ai fait de la concurrence aux Bordeaux, Londres en était ravi. D’ailleurs, les anglais apprécient un de mes breuvages les plus emblématiques et qui porte le nom d’une de mes villes : Porto.

Pays aux plus de 250 cépages autochtones. Là où mes « Quintas » ne se ressemblent pas, ne vous fiez pas à ma taille, je suis la 8ème plus grande surface vinicole dans le monde. Je suis composé de régions très différentes et c’est ce qui fait ma richesse : je suis le Portugal.

À l’occasion d’une rencontre professionnel sur la découverte des vins du Portugal à la cité des sciences de Montréal, nous avons pu découvrir et redécouvrir la particularité des vins du Portugal, entre rosé, blanc, rouge ou encore leur fameux Porto voici nos impressions.

IMG2_094
Les représentants des « Quintas » venus présenter leurs importations privées

La première information qu’il est important de notifier c’est qu’il ne faut surtout pas faire l’analogie des vins portugais avec leurs confrères espagnols. Le climat océanique et les falaises permettent de créer un environnement adéquat au développement de la vigne. En hiver, la température ne descends pas en dessous 0°C, l’été peut être très chaud par endroit mais ne dépasse pas les 30°C en moyenne. Avec ces conditions, on se rapproche plus des Bordeaux. Par ailleurs et comme précisé en haut, par la présence de l’estuaire du Tage, le Portugal s’est vu concurrencer les vins de Bordeaux dans l’exportation du vin et en particulier vers Londres. Au XVIIè siècle, les vins portugais représentaient alors la boisson alcoolisée la plus consommée en Europe.

Mais le saviez-vous ? 80% des portugais, en âge de consommer du vin, ne boivent que du vin local, pourquoi ?

Les particularités, c’est bien le climat et les différents cépages parfois mélangés qui ne permettent pas de définir une DOC (Denominação de Origem Controlada) par son cépage. En plus des nombreuses régions micro-climats, on peut retrouver plusieurs cépages dans un même rang, une même parcelle. Le pourcentage de cépages est très rarement affiché car le mélange est fait souvent dès la récolte.

IMG2_079.jpg
La viniculture, un domaine uniquement masculin ?

Pour exemple la vallée du Douro au nord du Portugal produira des cépages comme le Touriga Nacional, qui est l’un des cépages conseillés pour le Porto. Alors que des cépages comme le Castelão atteint son potentiel sur des sols sablonneux, dans le sud de la péninsule de Setúba par exemple.

Retenez que les vins blancs comme l’Alvarinho du Nord dans le Vinho Verde offrent  une belle fraicheur et sont très faciles à boire. Tandis que les « Vinho Tinto » par les conditions climatiques océaniques, sont des vins généralement aromatiques.

Pour les collectionneurs, voici la pépite découverte lors de la dégustation à laisser en cave quelques années : Disponible en ligne ou à la SAQ Signature (moins de 20 bouteilles au Québec…)

IMG_2151-2

Sinon très agréable ce blanc beaucoup plus abordable, en quantité limitée aussi mais disponible dans presque tout le Québec : Pazo de Senorans Albarino 2016

IMG_1915.JPG

 

Publicités

Vintage Porto, l’apogée pour vos enfants!

Le saviez-vous, du vendredi?

Au Portugal les cépages sont si nombreux que l’on sait simplement qu’il y en a plus de 300! De plus sur les terrasses construites sur les collines, chaque rangée est mélangée. Ce qui fait que le mix ou « blend’ est fait directement au ramassage, autant dire que le vignerons ne vous parlera pas de 10% de merlot sur l’étiquette.
Sans compter qu’entre le bas et le haut de la colline on passe du plus tannique au plus frais. Pour faire les Portos chaque producteur peut vendre seulement 1/3 de la production et garder le reste pour faire les assemblages des différents millésimes.


Rui Falcao Wine Expert était venu de Lisbonne, nous présenter les Portos lors d’une Master Class au salon des vins du Douro et Portos de Montréal au Hyatt Hotel.


Voici ce que l’on a appris :
Les Portos Vintages ont un potentiel de garde de plus de 100 ans pour les LVB « unfiltred ». Un peu comme les vins jaunes, l’amplitude de température qu’ils vivent chacun n’est pas étrangère à ce potentiel de garde.
Ce qui veut dire qu’au Portugal, on garde les bouteilles pour nos enfants et pas la retraite! « The Easy Way to find out » si la bouteille est faite pour vieillir : le bouchon est en liège comme celui du vin, pas avec une partie plastique.


Les « Classical Vintage » sont par Gentlement Agreement limités à 3 par décennie. Entre autre 2000, 2003, 2007 et 2011 qui est exceptionnelle.
Si on lit « 10 Years », c’est en fait un assemblage de Portos pouvant être centenaire (quelques pour cents), c’est un STYLE de porto mais de pleins de différentes années, ce n’est pas un millésime ou la durée du vieillissement!
Enfin un LVB se boit dans les 24h, par contre un Tawny peut se garder des mois ouvert… Sommelier Best Friend!

Voici la sélection proposée :

 
Franck Boulbès CEO of Cellier Domesticus
Empowering #winelovers with better wines & less energy!

Il n’y a pas que le porto qui vieillit bien au Portugal, Initiez-vous à un cépage méconnu : Baga !

La Société des Arts Technologiques était envahie de sommeliers et professionnels pour La Grande Dégustation des vins du Portugal. Cette région viticole riche de 250 cépages autochtones est en plein essor.

Nous avons eu la chance de faire partie des quelques 50 privilégiés à avoir pu assister à un atelier de la sommelière Véronique Rivest sur ces vins Lusitaniens. 


Telle la Grande Dame de Veuve Cliquot, elle est pétillante et festive, elle s’exprime avec élégance, beaucoup de richesse et finesse.
Sa manière accessible de communiquer la technique pour aller à l’essentiel : le goût, lui permet de captiver toute son assistance d’experts, une heure durant. On boit ses paroles!

Tout en rappelant la position du Portugal qui possède la 8ème surface viticole sur la planète et que le Canada est le 9ème importateur, elle a surtout mentionné la grande diversité des cépages parfois même au point de s’y perdre dans les terroirs et les appellations typiques. En effet grâce à 3 climats balayant le pays et 4 types de sols différents, chacune des 14 régions productrices du pays possède sa propre identité viticole.

Le Baga, un cépage dont le cœur se trouve à Bairrada (région située au Nord/Ouest du pays) est un de ceux qui a retenu notre attention.  Sa maturation tardive, idéale pour une garde sur plusieurs années, faisant gagner le vin en complexité avec l’âge.

Pour approfondir votre connaissance de cette région, nous vous invitons à lire cet article sur Luis Patos, célèbre producteur de cette région qu’elle invite à découvrir : http://bit.ly/1lYXAwX.
Nous avons retenu pour vos celliers  ce 2009 à 43,50$ de la région du Douro, (http://bit.ly/1j3GEzP) que vous pourrez déguster dès maintenant avec une viande braisée, mais qui dans 4-5ans devrait être superbe. Quand la deuxième plus grande sommelière au monde et première femme sur un podium de ce concours, vous le dit messieurs, dames, on se met une caisse de coté !

Surveillez l’ouverture très attendue de son bar à vin SOIF à Gatineau! On veut déjà être ses convives.
On travaille sur le profil Portugal, disponible très bientôt, dans votre cave et son Ange Gardien de…
Cellier Domesticus

By Franck Boulbès, #winelover and #wine #cellar expert
CEO of Cellier Domesticus
@franckyboulbes

https://ca.linkedin.com/in/franckboulbes
www.cellierdomesticus.ca


This post is my individual opinion and does not necessarily represent Cellier Domesticus and I am not being paid by any other company to promote any products in my posts.