Quand le vin prend de l’altitude…

Quand le vin prend de l’altitude…

 

Après la cave à vin naturelle la plus profonde, voici l’une des plus haute de France.

À la station des Cauterets dans les Pyrénées, à plus de 2400m d’altitude, Franck Labeyrie a tenté le défi d’enneiger 1200 bouteilles de rouge et blanc dans la neige afin de les faire vieillir. Ce viticulteur girondin n’en n’est pas à son premier coup d’essai car il avait déjà eu l’idée de faire vieillir ses bouteilles dans la mer. Un pari qui s’avérera payant compte tenu des résultats plus que satisfaisant.

Depuis quelques années, les professionnels du vin travaillent sur l’influence du milieu dans la conservation du vin. Des expériences ont déjà été testées sur des vins en altitude comme à Val Thorens à 2300m. Elles se sont conclues sur des résultats très satisfaisants pour les vins rouges qui ont été amplifiés comparée à ceux stockés en basse altitude.

C’est un peu comme les sportifs qui s’entrainent en altitude, le vin aussi profite de la sous oxygénation pour concentrer ses arômes!

Il est intéressant de comprendre en quoi les conditions présentes en altitude sont adéquates à la fabrication puis à la conservation d’un vin :

Tableau-Altitude.jpg
L’influence de l’altitude sur la vigne et le vin

Malgré des conditions quasi extrêmes pour la vigne, les cépages y sont adaptés et profite des grands écarts entre le jour et la nuit. Pour le vieillissement, on s’aperçoit que le vin d’altitude produit une tension particulière et des vins de très haute qualité. Même la Chine se penche sur ces zones viticoles.

Toutefois, il faudra noter que le problème d’hygrométrie est un problème récurent dans les milieux froids et secs comme en haute montagne ou pendant l’hiver rude québécois.

VERRECAVE-Courchevel-SPCEVA
Courchevel, Réalisée avec un système Friax
Si sous cherchez LE système de climatisation pour la cave de votre chalet à la montagne, rien n’égale la gamme des produits Friax conçus et fabriqués justement au pied des montagnes en Savoie!
Maintenant avec la technologie connectée WineSupervisor, vous n’avez même pas besoin de monter à la station pour vous assurer que votre vin est en sécurité!
Pour en savoir plus visitez http://friax.fr/winesupervisor/
Publicités

40 ans depuis le jugement de Paris et toujours le même duel USA vs France

 

En 1976 avait lieu la dégustation à l’aveugle à Paris qui allait révolutionner la culture Française et le vin comme jamais!

 

Les plus grands, dont le père de la fameuse DRC de Romanée Conti et tout le gratin des critiques de la France, allaient à l’aveugle placer les vins américains sur la première  place devant les crus Francais! On peut considérer qu’être meilleur qu’un Meursault Charmes et un Mouton Rothschild c’est être un bon vin. Pourtant aujourd’hui encore, avec une sélection limitée et de faible qualité de vins californiens, on continue de faire croire aux consommateurs français que la Californie ne produit toujours pas de bons vins.

LES RESULTATS DU JUGEMENT de 1976:

Vins Blancs (Chardonnay) :

  1. États-Unis – Chateau Montelena 1973
  2. France – Roulot (Meursault Charmes) 1973
  3. États-Unis – Chalone Vineyard 1974
  4. États-Unis – Spring Mountain Vineyards 1973
  5. France – Joseph Drouhin Le Clos des Mouches (Beaune) 1973

Vins Rouges :

    1. États-Unis – Stag’s Leap Wine Cellars 1973
    2. France – Château Mouton-Rothschild (Pauillac) 1970
    3. France – Château Montrose (Saint-Estèphe) 1970
    4. France – Château Haut-Brion (Pessac-Léognan) 1970
    5. États-Unis – Ridge Vineyards Monte Bello 1971

 

 

Aujourd’hui, les États-Unis sont devenus le premier pays consommateur de vin avec un marché domestique de presque 40 Milliards de $. Contrairement au marché Chinois incertain, celui des USA est en constante augmentation et les vins fins s’y portent très bien.

Voici que 40 ans plus tard, le duel Californie vs France frappe à nouveau mais cette fois ci, dans le marché des WineTech et du distributeur de vin au verre.

 

Dans le coin droit, venu de France, le Nespresso du vin qui a fait sensation au CES 2016 : la machine Dvine à 890 Euros de 10vins. Avec le look d’une grosse machine à café et ses tubes de petits chimistes, l’appareil est soignéee et semble d’une grande qualité. En plus d’optimiser l’oxygénation, l’appareil inclu aussi une fonction de régulation thermique qui permet de mettre à température le vin.
10-Vins soutient que les flacons peuvent se conserver plusieurs années.

 

Avantages :
+ Un verre à la fois et sélection haut de gamme (à la Nespresso)
+ La mise à température pour une meilleure expérience
+ Le conditionnement unitaire facilite l’expérimentation et la dégustation

 

Désavantages :
 

 

– Le prix de l’appareil

 

– La taille de l’appareil qui peut prendre de la place sur le comptoir de cuisine.
– Le coût au 75cl est de 15 euros à 120 euros.

 

 

Dans le coin gauche, venu de la Californie, la version Keurig qui tient dans la main la smart bottle de Kuvée. La bouteille intelligente est munie d’un écran tactile et permet de faire des sélections directement sur l’appareil comme avoir des informations sur le vin et bien sûr d’en commander… Par contre, la sélection de vin est encore limitée. De plus, il n’y a pas de protection du vin avec de l’argon ou de mise à température. La sortie dans les médias était parfaitement orchestrée relayé dans le monde entier. Nombreux journalistes avaient eu un prototype à l’essai et certaines critiques, assez sévères, prouvent la transparence des essais. On se questionne sur les qualités de conservation simplement avec le contenant en aluminium.
Avantages :
+ Prix de l’appareil seulement 200$
+ Design actuel avec l’écran et un encombrement minimal
+ Flacons standards (750ml)

 

Désavantages :

 

– Sélection limitée (5 vignobles seulement)

 

– Protection limitée contre l’oxydation et le vieillissement
– Pas de mise à température pour la dégustation ou la conservation

 

En 1976 la France jouait le gros joueur et a perdu. Le ministre Macron et la FrenchTech doivent continuer de solidement accompagner la startup Nantaise, car le nouveau joueur a de quoi inquiéter et affiche clairement son but : devenir l’intérmédiaire du vigneron au verre!

 

Si du point de vue gustatif et technique le produit de 10-vins est supérieur, on ne peut  compter que sur les Grands Crus de France pour gagner face à une machine américaine et les canons de la Napa. Dans ce duel on parle en plus d’une wineTECHNOLOGY, la Silicone Valley et San Francisco savent élever des licornes* et ont les poches profondes (*Unicorns pour startups milliardaires Uber, Google, Apple…)
AVANTAGES FRANCE🇬🇵
1) Répond à un besoin d’une experience optimale au verre (température et oxygénation)
2) Une technologie de service qui ne souffre pas de l’évolution des écrans
3) Une sélection variée et de qualité
AVANTAGES CALIFORNIA🇺🇸
1) La pertinence économique d’un conditionnement si petit (un verre à la fois) et le coût du vin au litre pour un format propriétaire.
2) Prix d’achat et encombrement
3) Kuvée a obtenue à sa 1ère levée de fonds 6 millions : 2x plus que 10-vins en deux ans.
Premièrement, ma logique d’ingénieur voudrait que le contenant de 75cl soit celui de la Dvine étant une machine fixe et au contraire pour Kuvée en portatif j’aurais vu des doses uniques!
Ensuite, les critiques des testeurs sur l’écran sont dures. L’écran du téléphone sera toujours supérieur, Kuvee veut vendre du vin et pas des appareils. Leur point faible est clairement un hardware (simili Iphone) qui va devenir obsolète. On changera son téléphone et on  trouvera l’écran Kuvée de plus en plus mauvais, sans compter la durée de vie de la batterie.
Autre upercut à la portée des Français, mettre en avant l’experience. À force de vouloir vendre du vin, on a oublié l’intérêt du consommateur!
Si j’étais au marketing de 10-vins, la revanche de la France 40 ans après le jugement de Paris, serait justement une dégustation à l’aveugle à Napa du même vin californien avec les deux technologies. Sur le papier 10-vins devrait être supérieur!

 

Sans faire l’oiseau de malheur, j’ai peur que le Nespresso du vin une startup de France puisse avoir du mal à avaler cette nouvelle Kuvée qui vient de sortir lundi 28 mars 2016!

 

Une #WineTech = Une Technologie pour le Vin, soit une application ou une technologie cherche souvent à devenir un intermédiaire pour vous vendre du vin.

 

Enfin, le pionnier et leader du vin au verre a été élu 6ème companie la plus innovante dans la food industry par FastCompanyCoravin.
Vous sortez la bouteille à la bonne température de la cave et il ne vous reste qu’à oxygéner le vin dans le verre. Un produit qui fait très bonne presse, car bien fichu. Un bel outil de pro pour 299$ dans l’ancienne version et 350$ la nouvelle.
Coravin propose de ne pas enlever le bouchon pour boire un verre! Cet ingénieux système permet donc de faire un test de chaque bouteille de votre vertical tous les ans! Vous faites votre « prise de sang annuelle ». Son inventeur, le chirurgien Greg Lambrecht, a eu ce rêve et  l’a concrétisé dans son garage avec des prototypes utilisant des seringues médicales. Rencontré à San Francisco au BonAppetech, j’ai aussi beaucoup de respect pour le personnage et son parcours d’entrepreneur.
De notre coté, chez Cellier Domesticus, on continue à être loyal aux amateurs de bouteilles couchées qui ont le soucis de respecter la zone de confort de leurs vins favoris. On ne vend pas de vin, à la manière de Coravin.

Santé,

Franck Boulbès CEO-Président

Certified optimal temperature.wine 
temperature.vin certifiée optimale

The Future of Wine Innovation was in San Francisco @BonAppetech

I am very humble and proud of being part of the startup contest organized by  33entrepreneurs for 33USTour in San Francisco for their Food & Beverage Grande Finale. It was not only challenging to achieve the work to be done and make it happen, but you also come out of this changed!.. People were very friendly but serious about their thing (yet competitive with 100 000$ prize money!) all wishing to disrupt how we do things rather than come up with a radically new stuff or gadget. This creativity and energy was palpable and we are thankful to have taken place in this pioneer conference, that I predict and hope will result in a long term movement.






The chosen Startups went through #33entrepreneurs as well as #BonAppetech. As I missed the first wave being only second in Montreal for the 33USTour, I had to hit the battleground again to be part of the Grande Finale in California ! We practice our pitch and play to our strength like the tagline of the contest suggests!
BE AUTHENTIC
We knew technology and product were good, but it’s how you explain user benefits the trick. So we asked our customers! 
TOP LEADERS AND THINKERS















The future of wine may not be e-commerce and who is going to be the next amazon of wine? First because it might be simply be Amazon itself (with drones with obviously Cellier Domesticus technology inside). The Uber of wine shopping is not exciting, it is as most convenient for the distribution chain of value. For the sustainability of certain grape or even vineyards we need to have a better use of our ressources and energy. Climate and wine industry depend on it.
ANALOG MAY DISRUPT DIGITALWe don’t really dream of Drones delivering bottles of wine to our door. Why, because it’s human being at the vineyard, in a caviste, a restaurant or by friends pouring the wine and sharing their experience that makes it enjoyable and very unique. Drinking wine is a face to face thing. That global experience about wine makes it so divine. In my opinion Vino Volo the airport wineshop nailed it with understanding that the staff must be trained and communicate well about wine. Even in an airport    
TRUE ADDED VALUE & ETHICAL PURPOSE

Hit the wave of change! Let’s play with the power and goodness of nature.



GO AND FIGHT FOR IT





Now through the back door by directly applying to San Francisco, we were back on the game.
Competitors and jury expectations were even higher than Montreal in July. Finally the welcome of the attendees or other startups was really overwhelming during the two days. I really enjoyed it and learned that the best is simply stay closer to my instincts.


After 500 candidates and 10 cities, only 80 startups were also part of that contest. It is very challenging and clearly very instructive to discover what are the over innovations and visions of people from Korea or Germany. The venue was at the Innovation Hangar next to the beautiful Palace of Arts in San Francisco.


GET INSPIRED


The first place in our heart goes to one of the two winners : Feeding Forward, CEO Komal Ahmad is a very inspiring lady. She totally deserves the best and has a bright thinking as an entrepreneur with an impeccable integrity and goodness. Chapeau, clever and good!


THE FUTURE 
OF WINE MUST BE NOW!













Like Komal I feel responsible and it is my duty to empower people or company with more but in respect of the environment giving forward the minimum climate change. What is disrupting about the foodies or techies at the conference, it is business when they really make happening sustainable and ethical values. From the roots and deeply in the mind of their founders, it’s not part of a marketing plan or charity business public relation plan. FoodFully or EatYourSpoon were also very good startup with a strong dedication to respect ressources and limit waste.



For us :

To love wine, we have to respect the life in the bottle, so the work of the winemaker and most important the grape, the earth and the climate. 

Because this is really TERROIR, for people who really loves wine!



By visiting California and having the chance to meet great thinkers there, I am convinced about our intuition that progress and innovation is in the way of making better but with actually less. Purely bigger $$$ is better may be obsolete and replaced by #ZeroWaste or own interpretation of the dream would be a #ZeroWarmEmission! 
All ready every winelover can benefit now of a #CleanEnergy wine storage solution.


We’ve done the math for every kilowatt we drive with Cellier Domesticus technology we estimate that we save the equivalent of a trip from San Francisco to Napa 40 miles in an electric SuperCar! It’s on the house because what we really care is the kiloJoules of hot air not changing global climate for wine!



We are more passionate than ever after this experience and we will continue to empower more people with less energy, thanks to human energy. I have always believe that technology and progress is really useful if it serves a greater good. We have learned a lot from all the good people. #33Entrerpeneurs did a great contest, as we made the come back from Montreal, we could surprise you again with future announcement, even if we were not on stage in San Francisco! Stay tuned…

Good luck to #GoodFoodInnovationand Bon Appétech.

California your beyond expectation, we love you and the Napa don’t worry we’ll be back soon to empower more vineyards and collectors with our climate goodness 🙂

Cheers,


Note : San Francisco is a magical place, how not speak about the good experience in restaurants?! I will strongly recommend those two french restanrants (can’t help, I know) : Chouquet’s making tartiflette from real Reblochon and real Foie Gras in terrine just amazing Sauternes is good there too!
Chapeau where I had the incredible pleasure to end sharing a Calvados, with international oboe soloist  Eugene Izotov, that can only happen in SF. Un délice, a #WineOboesession 😉




By Franck Boulbès, a simple #winelover disrupting wine industry one #cellar at a time.

 
Franck Boulbès CEO of Cellier Domesticus
Empowering #winelovers with better wines & less energy!